• Avec près de 13 000 tables rien qu’à Paris, choisir un restaurant, c’est un peu la roulette russe de l’estomac ! Alors, laissez-vous cornaquer l’appétit, déjouez les pièges de l'assiette rabat-joie et des additions illégitimes, et suivez le guide...

Rechercher

Week-End

« Zinzins du zinc | Accueil | Belle de Février : Heidi Klum »

30 janvier 2008

Commentaires

Pierre-Jean

C'est aussi cà Paris. @ +++

Thaïs

que d'adresses à tester quand je viendrai sur Paris... génial !
pour moi ce sera thé à la vanille !

rosemary

C'est à table qu'il faut passer à La closerie ! Et ensuite, après le dessert, au bar. Enfin chacun fait comme il veut.

La séance de la rencontre entre Romy S. & P. Noiret dans le film "Le vieux Fusil" a été tourné sur la longue banquette du bar. Celle où il lui dit "je vous aime" en venant juste de la rencontrer ...

Thierry Richard

Pierre-Jean > C'est surtout ça Paris, l'âme des lieux et l'histoire qui se coltine à la modernité.

Thaïs > Du boulot en effet ! ;-)

Rosemary > Ravi de te retrouver. Pour moi c'était fin d'après-midi littéraire mais la table et ses sièges d'un rouge écarlate valent aussi le détour (je l'avais mise dans ma sélection de 10 restaurants romantiques de Paris). Savoureuse l'anecdote du Vieux Fusil, je ne savais pas. Merci.

Fabienne

Oh, j'habite à proximité ...

Claire

L'endroit incite à voyager dans le temps, plonger son regard dans les yeux de ces grands hommes pudiques et talentueux, entendre le rire éclatant de Romy. Souhaiter plus et ne pas oser, respecter leurs intimités. Il me plaît de penser qu'ils vivent encore dans nos mémoires, que leurs écrits nous touchent encore et que d'une certaine façon ils ne sont pas vraiment morts.

Kaplan

Magnifique article, Thierry.

Deli

J'aime beaucoup l'article, le style...

ema

mi piace il tuo blog, chiunque tu sia..è molto elegante.
ciao
ema

Falbalas

Provinciale et grande buveuse de thé. Surréalisme aimé, P. Eluard poète vénéré.
Tout devrait me mener à 'La Closerie...", enfin je crois !
Vous écrivez et vous évoquez ce lieu ; on dirait qu’on y est, déjà.

Akme

Paris éternel et quelque peu figé dans son passé ! Mais boire un verre à La Closerie reste toujours un grand plaisir !

I.

Je me permets de faire une petite intrusion dans votre article qui commence déjà à dater.

Étant un puriste des endroits parisiens, je me permets de vous dire que si l'on veut boire du thé, il faut aller au bar Vendôme du Ritz à 17h pour prendre un thé avec les scones (l'été la terrasse est absolument délicieuse).

Si on va a la Closerie, c'est après un bon repas en plein milieu de l'après midi pour prendre un Banana Bliss avec un café (et on n'oublie pas de remercier Frédéric pour son accueil). Sinon on y va le samedi soir en recherchant une ambiance particulière et en espérant qu'il y aura de la place et on demande une bouteille de Dom Perignon ou de Cristal à Salim qui s'occupera de vous de la meilleure manière qui soit.


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Alerte Email

  • La carte postale des Chroniques directement dans votre boîte aux lettres

Facebook

Crédits

  • Design © Claire Bissara : claire(a)bissara.com

Stats