• Avec près de 13 000 tables rien qu’à Paris, choisir un restaurant, c’est un peu la roulette russe de l’estomac ! Alors, laissez-vous cornaquer l’appétit, déjouez les pièges de l'assiette rabat-joie et des additions illégitimes, et suivez le guide...

Rechercher

Week-End

« Philippe Mille, des cuisines du Meurice au Bocuse d'Or | Accueil | Le Comerç7 »

20 mai 2008

Commentaires

Sasha la pin-up

whaou...elle me prend à la gorge ta note...

Sand

Oh my God, mes larmes coulent et ruissellent le long de mes golfs clairs, s'accrochant doucement en buée chaude, dessinant une médaille dans le couloir de mon coeur. Je pilote ce mirage et aperçois au loin, dans mon rétro-viseur, le son de la lumière courant après la piste. C'est magnifique, c'est somptueux. Mon coeur bat au rythme de ces mots si chauds, chauds parce que vivants! Merci Thierry Richard.

emilie

ouh là . ça me laisse sans voix . juste émue . la gorge serrée d'avoir pu à chaque mot lu , vivre complètement cette note .

Kaplan

Quel texte... Bon voyage Thierry, où que vous alliez.

Thaïs

Penser l'avenir pour panser ses plaies. Tu dis "m’envoler vers de nouveaux espoirs". Je souhaite que tes espoirs soient gorgés non pas de vodka mais de félicité, de rencontres, de découvertes.
Sache, que même si ce ne sont que des mots que je te transmets via un réseau impersonnel le net, ils sont sincères.
Bon vent Richard et... c'est le printemps...

Sand

J'attends tant de toi, tant d'un rendez-vous...
https://fr.youtube.com/watch?v=IkU158B5VzQ

Thierry Richard

Oops ! Juste une petite précision mes amis. Cette note n'a (presque) rien d'autobiographique, il s'agit, comme parfois (souvent ?) dans la catégorie des menus plaisirs d'illustrer un sentiment, une sensation, un plaisir par un petit texte romancé. Un exercice "littéraire" sans prétention, comme une micro-nouvelle sans chute en fait. Mais je reconnais que la première personne peut ici être un peu troublante...

Merci en tout cas pour vos marques d'affection et de sympathie qui toujours me portent !

PS: Thaïs, le prénom que mes parents m'ont donné est Thierry, mais tu peux m'appeler Richard... ;-)

Sand

Richard, on t'appellera donc Richard ! Permets moi de gérer ton com pour moi aussi d'ailleurs si tu n'y vois pas d'inconvénients ! C'est si bon ainsi, soit-il! ;)

Thaïs

en fait tu m'as troublée avec ton "exercice littéraire" Thierry. C'est comme si on y était, ouf ! Quoiqu'il en soit je peux te souhaiter bon vent quand même Richard, non Thierry :-)

Claire

Amusant, avant de lire ton commentaire je me disais: bluff ou réalité?
Mais, même dans l'imaginaire rode un peu notre vérité. Aux départs passés, présent et je te le souhaite rares au futur, je me joins aux autres pour dire que c'est troublant et émouvant. On aurait presque envie de te consoler ;-)

la chipie

Quel beau texte et puis finalement peu importe que ce soit l'histoire d'un ou celle de nous tous? Et puis aprés tout, j'aime beaucoup quand des nouvelles apparaissent sur le site, comme des instants de verité toujours émouvants.

Laurent Morancé

Ouf...

Au moment où je débarque, le tôlier embarque, me dis-je...
Et mince, une nouvelle fois mes crocs niquent du plaisir, me dis-je (bis)...

Fausse alerte.

On rentre.

Sand

@Monsieur Laurent Morancé, quelle chance que j'ai de découvrir votre blog, aujourd'hui..J'espère que vous ne verrez pas de problèmes à ce que j'indique dans mon blog un de vos billet qui me marque particulièrement, et dont il me faut nécessairement en ce moment. Merci, faites-moi le savoir si celà vous dérange, je le supprimerai.
Bonne journée à tous!
Sandra B.

mlys-Flower By Kenzo

J'ai moi aussi cru que tout y était autobiographique et quelques larmes ont coulé sur mes joues... c'est un texte vraiment magnifique et je suis bien heureuse d'apprendre que ce n'est qu'un exercice littéraire ! Merci en tout cas pour ces quelques mots.

Amicalement.

Sand

Bonjour Richard ! Je t'embrasse avec ceci en guise de rouge à lèvres, ça colle un peu, je sais, mais pourtant...;)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sirop_d'%C3%A9rable

Pierre-Jean

Bienvenu dans le sud. @ +++

Thierry Richard

Et bien mes amis, que d'émotions ! Il faut vraiment que je renvoie la sauce côté restos maintenant, je m'y mets sur l'heure. Bonne journée !

Nahimage

bien sur que ça n'a rien d'autobiographique, mais quand on commence à écrire avec la nostalgie c'est que c'est bien fini.


Françoise Leclercq

...Mon cher bloggueur "préféré",
Belle écriture certes, mais (pudeur oblige ? ) je vous imaginais difficilement vous dévoiler ainsi !
Désolée de ne pas avoir pleuré pour vous...Ravie de vous relire soon !

azur

Un instant de plaisir..trés joli..Merci

emmanuelle

putain c'est bien écrit. En particulier les premiers paragraphes. Chapeau

emmanuelle

tiens je viens de lire les commentaires après avoir lu ce texte et envoyé mon post. Et je n'ai jamais pensé que c'était autobiographique et d'ailleurs c'est pourquoi j'ai trouvé ce texte beau, pour sa dimension littéraire. Si parfois, on pouvait ne s'intéresser qu'à l'écriture sans se demander si il y a du vécu derrière, s'intéresser à comment c'est dit, comment c'est écrit plutôt que pourquoi, qui où donc mais car. Ca serait bien. parfois

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Alerte Email

  • La carte postale des Chroniques directement dans votre boîte aux lettres

  • Follow thierryrichard on Twitter

    Follow Me on Pinterest

Facebook

Crédits

  • Design © Claire Bissara : claire(a)bissara.com

Stats